Le premier parc éolien offshore français verra le jour à Saint-Nazaire au printemps 2022

Le projet traite d’éoliennes d’une capacité unitaire de 6 Mégawatts (MW) pour une puissance totale du parc de 480 MW. Le choix d’une éolienne de grande puissance permet de limiter le nombre à 80 éoliennes qui seront localisées à plus de 12km au large de la Loire-Atlantique, sur une surface globale de 78 km².

10 Mar 2021

Les éoliennes seront localisées entre 12 et 20 km au large à des profondeurs variant entre 12 et 25 m. L’emplacement se fera sur le banc de Guérande où la localisation présente de nombreux avantages pour l’implantation d’un parc éolien en mer : un vent fort et constant, une profondeur qui est assez faible et une localisation qui se trouve à l’écart des principaux axes de navigation commerciale. La production envisagée équivaut à couvrir environ 20% de la demande en électricité de la Loire-Atlantique et donc une consommation électrique annuelle moyenne de 700 000 habitants, soit 54% des habitants de la Loire-Atlantique.

EDF Energies Nouvelles, DONG Energy, Nass & Wind Offshore et le groupe GE- Alstom peuvent profiter de leur grande expérience dans l’éolien offshore afin de mener à bien le projet de parc éolien à Saint-Nazaire.

EDF Energies Nouvelles, filiale du groupe EDF, apporte son savoir-faire dans le développement de projets d’énergies renouvelables mais également dans l’expertise du groupe EDF en matière de projets énergétiques de très grande ampleur.

L’éolienne Haliade a été spécialement conçue par les ingénieurs d’Alstom (Groupe GE-Alstom) pour être installée en mer et sera fabriquée en France à Saint-Nazaire. Cette éolienne est la plus puissante éolienne au monde actuellement en opération. La turbine dispose d’un rotor de 220 mètres et de pales d’une longueur de 107 mètres. La combinaison d’un générateur plus puissant, de pales plus longues et d’un facteur de capacité plus élevé rend l’Haliade-X moins sensible aux variations de vitesse du vent, augmentant la capacité de générer plus d’énergie à des vitesses de vent faibles.

Les premières fondations du parc sont arrivées fin février au port de La Rochelle. Elles vont être par la suite acheminées et installées en mer grâce au navire « Innovation » de DEME Group. Effectivement, elles sont posées entre 12 et 25 mètres de profondeur sur les fonds marins, ces fondations seront reliées aux pièces de transition avant d’être reliées aux 80 éoliennes du parc éolien en mer à Saint-Nazaire.

COMSIP travaille avec des entreprises pour des projets d’envergure à court, moyen et long terme. Si vous êtes intéressés et vous souhaitez rejoindre un de nos projets, postulez à toutes nos offres en un clic.

 

Voir tous les articles